Le printemps est là !

By: Audrey

Après le sommeil relatif de l’hiver, c’est le grand moment pour la nature. Si les bourgeons explosent de toutes parts, il en va de même d’une majorité de fleurs, impatientes d’éclore avant les rigueurs de l’été. C’est également un concours d’odeurs suaves, à l’usage des milliers de pollinisateurs retrouvés, qui sortent en foule.

Le printemps est une série de saisons plutôt qu’une seule et même période : quel rapport, en effet, entre le jardin en mars et le même en juin ? Mais toutes les fleurs de cette époque ont en commun d’éclore, puis dette fécondées avant de sécher leurs graines au soleil de l’été. C’est également un concours de parfums, la compétition étant rude pour s’attirer les meilleurs pollinisateurs, certes plus nom­breux que pendant les mois sombres et froids, mais d’autant plus sollicités.

Tout en douceur

La tendance, parmi les odeurs agréables dégagées par les fleurs, est généralement au doux et au frais. La tiédeur ambiante suffit en effet à diffuser les parfums qui s’altèrent peu dans ces températures, sans être brûlés ni par le froid, comme en hiver, ni par le soleil, comme en plein été. C’est là que figurent les aristocrates du genre, reconnus comme des références : violette, jacinthe, narcisse, giroflée, lilas, muguet…

C’est également là que s’imposent les arbres à fleurs, nettement moins nombreux aux autres saisons. C’est qu’ils ont à former tôt leurs fruits, du moins pour ceux de nos climats. Et c’est chez eux une débauche de nectar, allié à des senteurs sucrées, plus ou moins puissantes, mais souvent de même type (« confiserie »).

Plantez tout à la bonne place

Installez les arbres du côté des vents domi­nants, pour que leurs senteurs soient por­tées dans tout le jardin. S’il y a déjà un arbre, n’installez pas les arbustes dans le même axe, pour éviter la concurrence des fragrances. Décalez-les légèrement. Pour les arbrisseaux, plantes herbacées et bulbes, suivez la règle générale, qui veut que plus la plante est petite, plus son parfum est discret, et plus on la rapproche de la mai­son. Mais vous pouvez étendre cette loi à tous les endroits où vous vous tenez sou­vent, que ce soit pour y jardiner ou pour vous détendre, à cette saison douce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top